La Cinquième maladie

Troisième semaine d’école pour mon grand…6 ans. Il est enchanté même s’il ne comprend pas toujours ce que la maîtresse et ses amis lui disent, tout le monde est adorable avec lui et il se plaît beaucoup.

De mon côté, je suis à la maison en train de déballer les cartons fraichement débarqués du container. Le téléphone sonne. La secrétaire de l’école, limite sèche, m’invite à venir chercher mon fils immédiatement. Il semble qu’il ait la 5ème maladie.

La panique me gagne, ça doit être grave pour que je sois tenue de le récupérer sur le champ. Je m’imagine mon fils souffrant, grelottant pâle et limite mourant. Je l’ai pourtant laissé en pleine forme ce matin…Pas le temps de réfléchir je cours le chercher.

Il est assis dans un coin isolé du bureau de la secrétaire mais, à mon grand soulagement, il n’a pas l’air bien malade. Il a juste une marque étrange sur la joue, comme s’il s’était pris une bonne claque.

Je demande à la secrétaire un brin affolée, ce qu’il faut faire. « rentrez chez vous me dit-elle, c’est très contagieux ».ok…Nous rentrons donc, avec la vague impression d’être pestiférés.

Arrivés à la maison, je prends sa température; rien. Il ne se plaint de nulle part et ne comprend pas bien la rapidité avec laquelle il a été exclu de sa classe et de l’école…je googlelise donc 5ème maladie, afin de mieux connaître cette mystérieuse ennemie : « La cinquième maladie éruptive, également appelée érythème infectieux, est une infection virale causée par le parvovirus humain B19. Elle se manifeste le plus fréquemment chez les enfants, et jusqu’à 70 % de tous les cas sont signalés chez les enfants de 5 à 15 ans. Les épidémies sont saisonnières et la plupart d’entre elles se produisent en hiver et au printemps’ Le premier symptôme de la cinquième maladie est habituellement une légère éruption cutanée qui ressemble à la marque qu’une claque aurait laissée sur la joue. Des plaques rouges ressemblant à de la dentelle recouvrent ensuite les bras, les jambes, l’abdomen et le dos. L’éruption cutanée se produit chez 75 % des enfants et 50 % des adultes. Cette éruption cutanée disparaît spontanément en 7 à 10 jours, mais elle peut réapparaître et disparaître pendant plusieurs semaines. ».

Je n’avais jamais entendu parler de cette maladie avant d’arriver à Montréal…mais en gros, ce n’est pas grave, il n’y a rien à faire qu’à attendre que ça passe…et c’est très courant ici. Enfin je vous épargnerai les photos des plaques…et de la joue violacée de mon petit.

Publicités
Cet article, publié dans Paroles d'expat', Vie Quotidienne au Québec, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s