Accro à la météo

Qui l’eût cru? Moi qui étais facilement agacée par les commentaires météorologiques systématiques de mes compatriotes lorsque je vivais en France, je suis devenue accro. Ben oui, en France, il fait beau ou il ne fait pas beau mais globalement cela ne change pas radicalement le quotidien. Au pire on prend un parapluie, on rajoute un pull, et voilà.

A Montréal, c’est une autre histoire.

L’hiver, finalement, est loin d’être le pire. On sait qu’il va être long, que l’on va crouler sous la neige et se cailler les miches. On est préparé.

Gérer des écarts de 20 degrés au mois de mai, cela devient plus délicat. Outre les questions vestimentaires élémentaires; alors demain, nu-pieds (appelées ici gougounes, j’adore ce mot) ou bottes fourrées??? , la météo conditionne votre journée.

Il faut savoir lire les prévisions et ne pas oublier de prendre en compte le facteur humidité et le facteur vent… En été, rajoutez le facteur humidité aux 30°C annoncés, vous obtiendrez une température « ressentie » de 40°C. En hiver, retranchez le facteur vent aux -10°C annoncés, vous obtiendrez une température « ressentie » de -20°C.

Être au courant de la météo prend une importance cruciale…une question de survie. Alors je m’y suis mise. J’ai découvert des icônes dont j’ignorais l’existence jusqu’à aujourd’hui:
Ah ah…cette icône- que je vous souhaite ne jamais voir en France – est celle de la pluie verglacante. La pire plaie; il fait froid, il pleut et tout est transformé en patinoire, miam.

Aujourd’hui, Je vérifie avant d’inviter 20 personnes à un BBQ s’il va faire beau ou pas. J’harcèle météo média, je l’insulte quand il m’annonce une semaine de flotte, le bénis quand il m’affiche un beau soleil. Je le consulte 20 fois par jour quand il fait mauvais, des fois que cela change en cours de journée et je l’oublie lorsque le temps est clément.Mon humeur dépend du temps qu’il fera. Et mes premiers mots de la journée sont, de plus en plus, pour commenter le temps…Je suis devenue une obsessionnelle de la météo. Les gens qui me croisent le matin n’entendent pas « Bonjour! » mais « Ah quel temps de chien! » ou « quel beau soleil »…

Publicités
Cet article, publié dans Paroles d'expat', est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s