Spinning 1 – Marie 0

Pleine de bonnes résolutions pour la rentrée, j’ai voulu m’inscrire à un cours de sport plus « tonique » que le yoga/pilates que je pratiquais depuis 3 ans. Après quelques hésitations je décide de faire du spinning: « Développez votre endurance cardiovasculaire tout en brûlant vos calories! Exercices variés sur vélo stationnaire au son d’une musique entraînante. »Parfait! je suis ravie de mon choix. Il reste 10 places dans mon cours, cela m’étonne un peu (toutes les autres activités sont prises d’assaut) mais bon.

Le jour J arrive. J’ai ma jolie tenue achetée pour l’occasion, je suis maquillée et pomponnée. Le prof est scultural, tout en muscle, il respire la tonicité. Il ne marche pas, il rebondit. En plus il ressemble comme 2 gouttes d’eau à l’agent Nick Stokes dans CSI/les esperts (si si, le grand brun baraqué qui ressemble à Big Jim). Ce qui est plutôt motivant. Il m’explique gentiment comment fonctionne mon vélo: « alors là tu vois ta vitesse et là tu règles l’intensité, l’important c’est de ne jamais arrêter de pédaler »
« ok ! » (ahaha tu vas voir comment je suis trop vaillante beau brun).

Dès les 5 premières minutes j’ai compris que passer du pilates au spinning c’est comme passer de la corde à sauter au saut à l’élastique. La musique « entrainante » (pourtant ça fait envie ça dans la description) est à fond les ballons, le prof hurle « allez on lâche pas, allez on accèlère !!! go go go, on s’arrête pas, on continue !!! »Je pédale comme une forcenée en fixant mon écran pour répondre à ses ordres, intensité 8 on pédale de 90 à 110, allez encore 30 secondes et on repasse à 80…je suis à la ramasse complet, j’enlève systématiquement 2 crans à l’intensité qu’il recommande et tourne à 20 tours de moins.

je le hais je le déteste…je ne peux même pas le regarder, je transpire tellement que ça me coule dans les yeux, dans les oreilles aussi, je transpire même des oreilles!!!. J’ai des envies de meurtre. Je ne peux pas m’empêcher d’imaginer son sosie télévisuel examiner la scène de crime: son jumeau, empalé sur un vélo stationnaire (réglé à l’intensité maximum).

Mon coeur bat à toute vitesse, la tête me tourne. Je sens mon sang qui pulse dans tout mon corps. J’ai envie de vomir mais je n’arrête jamais de pédaler. Je suis enragée.

Au bout de 50mn, on a le droit de descendre du vélo pour faire des étirements…mes muscles sont tellement tétanisés que je manque de m’écrouler.Je suis tellement vidée que je suis incapable de savoir si cela m’a plu ou pas. Je dégouline…l’effort a eu la peau de mon mascara waterproof et j’ai une tête de gothique vampirisée.

Puis je quitte la salle et lance « bye, à la semaine prochaine! »

…ou pas…je ne me suis pas encore décidée !

Publicités
Cet article, publié dans Forme & Santé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Spinning 1 – Marie 0

  1. Vincent dit :

    Même expérience, le maquillage en moins! 🙂

  2. Céline dit :

    Marie tu es une kileuse !!! penses à quelqu’un qui te poursuit quand tu pédales ça marchera peut-être !

  3. Laurence dit :

    Euh…… , je vais essayer le Yoga finalement et même pas besoin de waterproof.

  4. nana dit :

    j’ai tenté une fois… j’y suis jamais retournée! ;o)

  5. j’ai adoré le passage où tu dis que le prof marche pas il bondit XD

  6. Adeline dit :

    J’adore ton blog , tu me fais rire surtout le recit du vélo. Merci de raconter ton expérience.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s