Prends ta pelle…ou un samedi d’hiver comme les autres

photo réalisée sans truquage 😉

Samedi matin. Il fait un temps magnifique, le ciel est bleu des mers du sud et le sol est immaculé. Il a neigé toute la semaine. Il fait -20°C. Une magnifique journée d’hiver québécoise comme on les aime ! Nous décidons d’aller faire de la luge au parc.

Il est 13h45. Mon homme part en éclaireur pour déneiger la voiture:

– “Attendez avant de vous habiller, je veux être sûr que la voiture démarre.

On est collés à la porte fenêtre, admirant l’homme pelleter vaillament. Il grimpe enfin dans l’auto, le moteur part du premier coup. Les enfants sont surexcités, moi aussi. On saute dans nos habits de neige. Emmitouflés, encapuchonés, nous ressemblons à une famille de télétubbies. 14h, Hop dans la voiture, à nous l’aventure !

Remplcez les antennes par une capuche bordée de fourrure et vous obtenez notre version des teletubbies

Mais voilà, impossible de sortir de notre cour. Une épaisse couche de glace sous les roues nous fait patiner. On est coincés. 14h 05 ; L’homme nous fait descendre et prend les choses en main, avec le sérieux d’un commandant chef. Je joue un moment dans la neige avec les enfants.

!4h 15:L’homme m’appelle à la rescousse. Je pousse, j’accélère sous ses ordres de plus en plus agacés. Nous tentons des techniques inédites qui échouent toutes lamentablement: on a essayé de glisser de vielles nappes sous les roues, des spaguettis de piscine, tout et n’importe quoi pour essayer de sortir de ce piège de glace. Rien n’y fait.

On commence à avoir froid. J’ai les poils du nez qui gèlent. Les enfants ont des engelures qui apparaissent sur les joues. L’homme s’escrime. La voiture patine. J’ai envie de rentrer. Les enfants aussi. Mais voilà que l’homme a réussi à se dégager  après ¾ d’heure de pelletage, accéleration, poussage et autres efforts. Nous grimpons dans la voiture et partons précipitamment, laissant derrière nous le portail ouvert, des pelles, des nappes et des spaguettis de piscines boueux…trop contents d’avoir pu s’extirper. Il est 15h.

15h15: Nous trouvons, enfin, une place à proximité du parc mais un banc de neige en empêche l’accès. Je propose d’aller pelleter. Mon homme me regarde avec un drôle de sourire:

– je n’ai pas pris de pelle”.

– “QUOI???”

On rit. On est vraiment des touristes. La pelle est la meilleure amie du Québécois en hiver, encore plus du Français qui vient vivre au Québec…On trouve une autre place dégagée cette fois mais plus éloignée. 15h40; le temps d’arriver au parc, les enfants font deux glissades puis nous disent qu’ils veulent rentrer. On est tous mort de froid. Ce n’est pas une goutte que j’ai au nez mais une stalactique.Mon homme est bleu. Mes enfants violets. Moi je ne veux même pas savoir…J’ai perdue une mitaine dans la bataille et je ne sens plus ma main gauche.

15h55: On est rentrés. Épuisés. Je suis déjà tannée de la neige. Sur le chemin du retour, mon homme regarde l’avenue Mont Royal toute blanche avec le soleil éclatant, pleine de télétubbies emmitouflés qui trottinent et me dit, avec un sourire d’extase:

C’est cool la neige quand même, hein?

Je n’en reviens pas.

Le pelletage aurait-il les mêmes vertus que les champignons hallucinogènes?

Publicités
Cet article, publié dans Vie Quotidienne au Québec, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Prends ta pelle…ou un samedi d’hiver comme les autres

  1. nalou dit :

    :^^
    actuellement à Paris, c’est le parapluie notre meilleur amie mais j’adorerai que ce soit la pelle à neige 🙂

  2. Yvette dit :

    ça fait envie !!!!

  3. Olivier dit :

    J’adore le « j’ai les poils du nez qui gèlent » :-))

  4. Laurence dit :

    Bah, et ta main gauche ? Elle est toujours au bout de ton bras ? ^^

  5. nana dit :

    ça me rappelle plein de souvenirs… sauf que nous on était vraiment touriste… alors tout ça c’était juste le fun. Nos amis quebecois saturent aussi par moment… une heure pour déneiger leur allée… tous les matins ou presque… souffleuse et pelle… et en meme temps, tout le monde est d’accord pour dire « putain qu’est ce que c’est beau! »…:)

  6. mhlps dit :

    c’est beau certes mais tannant aussi 😉 et toi tu m’écris de ta plage avec vue sur la mer??? 😉

  7. émilie court dit :

    Trop cute cette histoire ! Comme celle de ton fils quand il te dit « Maman, j’peux-tu en pogner une?” 🙂
    Je viens juste de découvrir ton blog… Je pense sérieusement à m’installer à Montréal en 2014, et je reconnais tout ce que j’aime de cette province dans ce que tu dis. C’est génial de te lire !
    Em, une nouvelle lectrice 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s