Comme un lundi

Lundi soir, je profite du temps récupéré et planifié durant la fin de semaine: un voir deux repas d’avance, une maison propre et rangée, je suis assez fière de ma merveilleuse organisation.

Les devoirs sont terminés. Les enfants sont sous la douche, je mets sur le feu mon sauté de porc épicé aux carottes et la maison sent bon le cumin, la cannelle et le cucurma…J’attends l’homme, telle l’épouse parfaite des années 50…une vraie carte postale.

Mais voilà, alertée par les cris sauvages de mes enfants, je vais les voir et m’occupe de finir leur douche. Ma salle de bain n’est plus très reluisante : les serviettes mouillées empilées partout et le tiroir de pyjamas retourné (parce que Luc voulait celui de Batman ben oui parce que même Batman il met un pyjama, et quand il en met un, ben il prend celui avec sa face dessus, c’est bien connu…). Bref je ramasse et tente de redonner une apparence convenable aux pièces dévastées par mes 2 garçons…jusqu’à ce qu’une drôle d’odeur chatouille mes narines.

Je descends en catastrophe. Trop tard! Mon délicieux sauté a attaché au fond de la casserole et ce ne sont plus les épices qui embaument la maison mais une odeur de brûlé…Je panique, transvase ce qui semble encore bon mais en vain, le goût reste… la carte postale pâlit.

Dans un élan désespéré, je me tourne vers google et tape « enlever le goût de brûler dans un plat », pour voir. Après avoir constaté avec soulagement que je n’étais pas la première à rentrer cette requête, je commence à lire tous les conseils…Certains sont assez farfelus. Je me demande si certaines cuisinières, aussi frustrées que moi en découvrant qu’elles avaient fait carboniser leur plat ne se sont pas vengées en conseillant n’importe quoi…mais bon, je suis prête à tenter le diable pour sauver mon repas.

Je retiens ceux que je peux appliquer avec ce que j’ai sous la main :
1/ rajouter du vin blanc…J’essaie…rien ne change: consternation. J’en rajoute encore…trop…mon sauté est presque devenue soupe et  le goût de brûlé est toujours là.
2/ Mettre une cuillère à café de beurre de cacahouètes…Il fallait vraiment que je sois complètement désespérée mais je l’ai fait. J’ai mis une cuillère à soupe…pour me donner plus de chance…

Conclusion: mon sauté a le goût de brûlé avec un arrière-goût de vin blanc et de beurre d’arachide..immonde! Je suis super énervée par ce désastre culinaire et les conseils des internautes. Je me venge en décidant de poster sur le forum un conseil pourri: rajouter de la guimauve…

L’homme est donc rentré dans une maison qui sentait le brûlé, avec une femme excédée, des enfants affamés et rien à manger…La semaine va être longue!!!!

Publicités
Cet article, publié dans Humeur & Humour, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Comme un lundi

  1. lol je compatis , essaye le crouton de pain la prochaine fois, ca ne fera pas de miracle mais si c’est raisonnablement « attaché au fond » ca absorbe le gout de brulé. Mais faut pas que non plus que ce soit du charbon 😉 bonne fin de semaine

  2. Sale soirée 😉 , bon courage !

  3. la carne (linotte) dit :

    je compatis, vraiment, mais je me marre aussi! 🙂 pourquoi notre avis ne ressemble jamais aux spots de pub?? 😉

  4. la carne (linotte) dit :

    je voulais dire « notre vie »… et pas notre avis… 🙂

  5. trustinou dit :

    J ai bien ris en te lisant 😉 et je compatis et je me sens moins seule car je vis un peu sa tous les jours haha
    http://grignetteandcolasuite.blogspot.ca/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s