Mon pire ennemi

Il ne se pointe pas souvent mais quand il vient il me pourrit. Il s’immisce sournoisement, doucement, généralement quand il fait gris et froid, mais pas toujours. Ces jours là, tout m’agresse. Tout me rappelle que je ne suis pas d’ici.

On l’ appelle le mal du pays.

D’un coup, tout dans mon quotidien devient hostile. Je ne comprends pas ce que me dit une maman devant l’école car elle parle à toute vitesse. La dame se trompe quand je commande mon café parce qu’elle m’a mal compris. La rubrique “people” du Metro ne parle que de célébrités locales que je ne connais pas.

Je me sens exilée, seule, incomprise. L’absence de knackis balls, de petits suisses Gervais ou autre Figolu dans les rayons de mon supermarché me plonge dans une tristesse infinie.

J’ai des envies de promenades à la campagne,  je rêve de voir un troupeau de bonnes vieilles charolaises en train de paître dans le bocage Bourbonnais de mon enfance.

J’ai envie d’entendre la voix synthétique de la SNCF me dire: “Lyon Part Dieu, Ici Lyon Part Dieu”. J’ai envie d’entendre pin pon et non les sirènes hurlantes d’ici. J’ai envie d’entendre râler, et de râler aussi. J’ai envie de voir Claire Chazal en allumant ma télé.

Je traine mon mal du pays toute la journée puis il repart comme il est venu.

Le lendemain, c’est terminé.  Je croise un groupe de touristes français dans le métro, ls parlent forts, ils s’interpellent, on n’entend qu’eux. Je me fais toute petite. Peut-être bien qu’ils auraient des figolus dans leurs sacs à dos ???

Publicités
Cet article, publié dans Paroles d'expat', Vie Quotidienne au Québec, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour Mon pire ennemi

  1. nalou dit :

    😉
    ça ne vas pas te réconforter mais le mal de région existe aussi quand on est « exilée » à Paris et qu’on cherche une madeleine d’une marque bien spéciale et qu’on fait exprès un détour par la gare de l’est, juste pour entendre des gens parler avec un accent allemand ou lorrain un peu (beaucoup?) prononcé 😉
    si j’étais aussi loin que toi, il me manquerait cette madeleine et les figolus (haaa les figolus, impossible à imiter !)
    on se fait un figoluthon à destination de Taï au quebec ? 😉
    big hug 🙂

  2. isa dit :

    Je peux comprendre .. pour ma part, c’est un sentiment que j’aimerais découvrir !!

    • mhlps dit :

      un projet d’expatriation en tête?

      • emma zumba dit :

        moi je désire vivre au Canada partir avec mon mari et mes 3 enfants mais je suis tres perplexe par rapport à tout ce que je peux lire sur le net ,par rapport aux demarches administratives à l’emploi etcc,,, quelqu un pour éclairer ma lanterne?MERCI

  3. Patricia dit :

    Je peux t’envoyer une palette de Figolus si ça peut te réconforter 😉 Pour les vaches, cela risque d’être un peu plus compliqué…
    Si tu veux te plonger dans les ‘bruits made in France’, tu peux écouter en boucle :
    http://www.modego.com/annonce-sncf-a-lyon-part-dieu.html

    et là, tu trouveras toutes les sirènes dont tu peux rêver :
    http://www.sound-fishing.net/bruitages_bruitages-voiture.html
    Bises de Paris et bonne journée !

    • mhlps dit :

      Bonjour Patricia et merci !!!! pour les figolus ça ira, je vis très bien snas et j’avoue le mal du pays se fait de plus en plus rare 😉

  4. Exilée dans le sud de la France, je profite du climat, de la – Bonne – mer (avé l’accent), des calanques, mais ce qui me manque ici, ce sont les spécialités – pas diet, j’avoue – de tout là-haut : Flammekueche, Bibeleskaes et kougelhopf me donnent les crocs ! En revanche, sans renier mes racines, loin de moi cette idée, depuis que je suis partie, je me rends compte que les gens du nord sont – parfois – un peu rustres, si, si ! Mais c’est aussi pour ça que je les aime et qu’ils me manquent ! Alys

  5. nana dit :

    j’ai rarement le mal du pays… bon ok… je vis en France… mais à plus de 7000 km de l’hexagone. tout n’est pas pareil. les odeurs, les bruits, les gens… mais ici on a des petits suisses et des figolus! 😉 Mais parfois, sans être un mal du pays, j’ai un peu de nostalgie… mais après reflexion, je me dis que c’est plus la nostalgie d’une époque que d’un lieu… alors ça me rassure… même si du coup c’est plus définitif comme séparation! 😉

    • mhlps dit :

      Salut Nana! ça faisait longtemps comment vas-tu? oui tu as tout à fait raison, c’est finalement plus de la nostalgie d’un temps révolu…
      Pour la bonne nouvelle, j’ai trouvé une adresse où ils vendent des figolus à Montréal !!!

      • nana dit :

        je viens toujours te lire! 🙂 mais je commente un peu moins. je suis en plein déménagement, séparation…. bref…. je suis occupée. mais je viens toujours te lire avec un réel plaisir! 🙂

  6. Ah je déteste quand le serveur ne comprend pas ce que je dis à cause de mon accent français pourri ! Courage !!!

  7. Après avoir succombé au mal du pays et être rentrée en France, maintenant je suis en manque de poutine, de barbecue dans les parcs, de gens polis et serviables et puis de grands espaces. Chiante moi ? Noooooon
    Les Haribo ont fini par traverser l’Atlantique. Qui sait, les Figolu apprendront peut-être aussi à nager ! 🙂

    • mhlps dit :

      Bonjour et enchantée! j’ai finalement trouvé des figolus sur Laurier 😉 pour la poutine, pas facile à envoyer, ni les BBQ ni les gens polis…bon courage pour ta réadaptation en France 😉

  8. et moi je maudis le soleil trop chaud de la Réunion, je veux le froid qui pique le bout du nez de la bretagne normande..et puis ça passe! tu as décrit exactement ce que j’ai vécu les 6 premiers mois. Il y a des rechutes de tps en tps mais de plus en plus rares. Évoquer un plateau de fromage ( pas le vilain tout gras tout rabougri tout trop fait d’ici) ne me fait plus basculer du coté obscur mais me connecte avec de bons souvenirs.
    bravo pour ton blog que je découvre avec plaisir depuis hier soir

  9. nadine richard dit :

    si tu veux des Figolu, va voir au Gourmet Laurier (sur Laurier!!)

  10. nadine richard dit :

    ooops… viens de voir… 3 commentaires plus haut….tu les as trouvés!!
    on se connait pas, mais je viens de découvrir par hasard ton blog… amusant de te voir vivre ce que j’ai vécu il y a deja 25 ans!!! Lache pas la patate!! (non, je te traite pas de patate, je me permettrais pas!!!)
    Je reviendrai avec plaisir te relire!!
    @+

  11. Christelle dit :

    Ca fait le 2e de tes billets que je lis et dans lequel je me retrouve aussi 🙂
    J’habite a Londres avec ma petite famille depuis plus de 7 ans et au debut c’est vrai qu’il y a des periodes ou on a envie de tout envoyer ballader, rien ne va plus. Je me rappelle un truc tout bete : ou puis je donc acheter une rape a gruyere ou une essoreuse a salade ???…. Le mal du pays quoi Et hop. Ca repart. On a aussi ressenti ca quand nous avons vecu a la Reunion (c’etait avant les enfants). La nous sommes en attente de notre CSQ et on croise les doigts…
    On a un point en commun : Lyon – j’y ai fait mes etudes et travaille pendant des annees. Alors Perrache et Part Dieu… ca fait rmonter de sacres souvenirs ! Moi je suis de Bourgoin-Jallieu. Tu connais ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s